Q016

Signaler des incidents en fonction de la durée de vie d'un EPI est-ce que c’est important ?

Oui

L'équipement de protection individuelle (EPI) peut subir des dommages parce qu'il remplit sa fonction de protection. Un EPI endommagé est donc - aussi étrange que cela puisse paraître - une bonne nouvelle : parce que l'EPI a fonctionné.
Mais attention : après un incident, ne le réutilisez pas, sans l’avoir contrôlé.

Un équipement de protection individuelle est développé pour protéger des personnes contre un risque. La durée de vie de l'EPI est souvent spécifiée par le fabricant. Cette durée de vie est une estimation pour une utilisation normale (c'est-à-dire sans impact), un entretien correct, etc. en bref, le strict respect des instructions du fabricant.

Afin de protéger l'individu contre un impact, il arrive que le PPE lui-même subisse des dommages (in)visibles et devienne donc inutilisable. Le dommage visible, la preuve que l'EPI a fait son travail correctement, est plus rapide à détecter que le dommage invisible. C'est pourquoi le signalement des incidents est très important.

  • Un exemple : des chaussures de sécurité qui sont développées avec le même but et répondent aux mêmes normes, mais dont une paire est équipée d'un embout en acier et l'autre d'un embout en plastique : les chaussures de sécurité (avec embout en acier et embout en plastique), bossèlent aussi parfois l'embout, lors du même impact sur le nez, en plus de la répartition de la force sur toute la surface.
    • Détermination lors de l'inspection visuelle ultérieure :
      • Les embouts en acier présentent généralement une bosse.
      • Les embouts en plastique présentent moins souvent de bosse. Les deux types de chaussures de sécurité ne peuvent pas être utilisés après un impact important, car il existe un risque, qu'ils ne protègent pas plus ou pas suffisamment lors d'un impact ultérieur. Ils sont donc en fin de vie.
        • La raison pour laquelle ces deux versions sont utilisées sur le lieu de travail est liée à différents facteurs, par exemple, des facteurs environnementaux peuvent être une raison de choisir l'une ou l'autre option.
  •  Aussi les vêtements de protection peuvent, par suite de leur efficacité lors d’un incident, devenir inutilisables.

Un exemple très visible est celui des vêtements de protection pour les utilisateurs de scies à chaîne manuelles. Ces vêtements sont conçus de telle manière que lorsque les vêtements entrent en contact avec une tronçonneuse en fonctionnement, les fibres des vêtements sont libérées et la tronçonneuse se bloque et s'arrête. Le fait que ces vêtements soient devenus inutilisables simplement parce qu'ils ont rempli leur fonction ne sera probablement pas facilement remis en question. 

  • Mais cela s'applique également aux autres vêtements de protection. Par exemple, les vêtements des soudeurs sont conçus de manière à ce que les soudeurs ne subissent pas de brûlures graves dues à des projections de métal et que ces vêtements ne s'enflamment pas sous l'effet des projections de métal qui se retrouvent sur eux. Il est très probable que, dans le cas d'un incident, le tissu des vêtements du soudeur présente des déformations, par exemple des traces de brûlures. Ce vêtement de soudeur, spécialement conçu à cet effet,  a rempli correctement sa tâche.
    C'est la raison pour laquelle un contrôle visuel est toujours nécessaire lors de l'enfilage/utilisation d'un EPI et que le un vêtement, en certains cas, arrive parfois plus vite fin de vie.

 

Résumé :

L'EPI est conçu pour protéger le porteur en cas d'incident, mais l'impact lui-même peut être visiblement/invisiblement, partiellement/entièrement destructif pour l'EPI utilisé. Il est donc recommandé de redoubler de vigilance pour les EPI utilisés en cas d'incident.